Le présent site Web utilise des cookies dans le but d'identifier l'utilisateur et de mesurer l'audience. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies
J'accepte   -   En savoir plus

Histoire de la distillerie Busnel

Jusqu’au début du XIXe siècle, le Calvados est un alcool local produit dans les fermes et essentiellement destiné à une consommation familiale.


Ernest Busnel, fondateur de la première grande maison de Calvados en Normandie

1820, le jeune Ernest Busnel s’établit avec sa famille au cœur du Pays d’Auge, à Pont l’Evêque. ll s’associe avec Mme Quetel qui sélectionne dans les fermes augeronnes les eaux de vie qu’ils élèveront dans leur chais. C’est ainsi que nous assistons à une triple naissance : naissance d’un amour pour le pays, naissance d'une passion pour la Pomme et naissance d’un Calvados qui deviendra BUSNEL


Le fils d’Ernest, Georges Busnel épouse la nièce de la Veuve Quétel, Lucie, et donnera plus tard son nom à la maison et à la marque. Perfectionniste, exigeant , Georges soigne la sélection des pommes. « Point de bon Calvados sans bonnes pommes » disait-il en 1902. Jour après jour, il surveille attentivement la délicate élaboration du Calvados et foule la campagne normande à la recherche de nouvelles eaux-de-vie. On raconte que pour parfaire ces assemblages, Georges allait jusqu’à marier douze eaux-de-vie d’âges différents.


Etiquette Calvados Busnel 42°

1906, Georges a un fils, Pierre. Est-ce les visites des fermes ? La saveur des pommes qui avaient ensorcelé son père ? Toujours est-il que Pierre prend lui aussi le virus du Calvados. Très tôt, il se passionne et fait preuve d’un doigté exceptionnel. A son tour, Pierre, formé à la distillerie et, associé dès 1927 à son père, prend en main la destinée de la Maison qui devient « Busnel Père et Fils ».


Calvados Busnel, Grand Prix, Foire de Rouen 1930

En ce début de XXe siècle, la production augmente sensiblement et Busnel connaît une renommée grandissante. Le Calvados Busnel est distribué dans toute la France, et principalement à Paris et à Rouen.

1938, la distillerie Busnel de Pont l’Evêque connaît la consécration : elle devient le fournisseur exclusif du mythique transatlantique Queen Mary grâce à son Calvados « Grand cru Pré Neuf ». Déjà grande marque nationale, les bouteilles de Calvados Busnel vont franchir l’Atlantique pour le marché Américain.


La seconde guerre mondiale et les bombardements du 6 juin 1944 n’épargnent pas la distillerie : toutes les installations sont entièrement détruites. Elles seront reconstruites et la nouvelle distillerie ouvrira ses portes en 1952.

En 1960, Busnel réitère le succès des années 30s et devient fournisseur officiel du France.


Les chais de la Distillerie Busnel à Cormeilles, village typiquement Normand

70s A la fin des années 70, la Distillerie Busnel s’agrandit, elle déménage à Cormeilles dans les locaux de la Grande Cidrerie qui existait à l’entrée de ce village typiquement normand depuis 1910.


Aujourd’hui Chez Busnel, le temps est un allié irremplaçable dont on connait la valeur. Il permet de créer depuis 4 générations des Calvados de grandes lignées. Aujourd’hui, le maître de Chai de la distillerie Busnel est détenteur de ce savoir-faire et le perpétue...